L’Universitätsspital Basel et Roche collaborent pour mesurer en Suisse la valeur des traitements anticancéreux du point de vue du patient