“My wish? That everyone wakes up and moves to take action on climate”, says Jeannie

Le début d'une nouvelle normalité

Jeannie Linam, Roche San Francisco

Publié le 29 mai 2020
Jeannie Linam, Zero Waste Program Manager, Genentech, South San Francisco

Je suis originaire de Louisiane et j’ai rejoint Genentech en 2011, après avoir obtenu un MBA en commerce durable. L’une des raisons pour lesquelles j’ai déménagé dans la baie réside dans sa richesse naturelle. L’océan et la baie, les nombreux parcs et réserves naturelles, le ski, l’escalade, les forêts de séquoias et les plages de sable, tout est accessible facilement.

Depuis mon déménagement dans la région en 1999, l’impact du changement climatique est vraiment perceptible. A l’automne dernier, pour tenter de prévenir les incendies, l’alimentation électrique des habitations de la région a été coupée au total pendant cinq jours. Cette mesure était motivée par des vents violents et le risque d’étincelles lié aux câbles électriques tombés à terre. La première fois, nous avons passé deux soirées à jouer à des jeux de société en nous éclairant à la bougie et nous avons apprécié de passer du temps ensemble sans écrans. Une semaine plus tard, nous n’avons pas eu d’électricité pendant trois jours et avons dû jeter le contenu de notre congélateur rempli de viande et de saumons royaux que mon mari avait pêchés. A un moment donné, trois incendies menaçaient notre maison. Cela commençait à devenir une habitude. Nous avons compris que c’était là le début d’une nouvelle normalité, faite de risque d’incendies et de vagues de chaleur, en plus des tremblements de terre.

 

Mais ce n’était pas tout. Dans notre cour, cinq arbres majestueux, pourtant bien enracinés, ont péri. En raison de la sécheresse, nous n’avons pas pu arroser notre jardin. Selon les estimations, plus de 149 millions d’arbres ont péri en Californie à cause de la sécheresse et de l’infestation par les insectes, et ces arbres servent maintenant de bois d’allumage pour les incendies.

 

Mon souhait? Que chacun se réveille, se rende compte de l’urgence et se décide à agir en faveur du climat. A agir concrètement. Au travail, j’aimerais que l’impact sur le climat soit intégré à chacune des décisions.

En 2018, à cause des feux de forêt, l’école de mon fils a fermé pendant trois jours parce que l’air était devenu irrespirable. Nous pouvions voir les nuages de fumée au-dessus de San Francisco. Un ami proche a déménagé avec sa famille loin de la baie, car son fils commençait à avoir des problèmes pulmonaires. Nous ne pouvons pas laisser la résolution de ces problèmes à la génération suivante.

  

Read how Roche is contributing towards a greener future

Becoming EverGreener

Tags: Climate Change