Laura Williams

Le changement climatique est une menace bien réelle

Laura Williams, Roche Welwyn

Publié le 29 mai 2020
Laura Williams, Pharmacovigilance Partnering Compliance Lead, Roche Welwyn

Je suis originaire d’Irlande, mais je vis à Londres depuis deux ans et demi maintenant. J’adore cette ville et je me considère d’ailleurs comme une Londonienne. J’aime les parcs qu’il y a ici. Faire du vélo est très agréable et le réseau de pistes cyclables ne cesse de s’étendre.

Cependant, d’un point de vue environnemental, la situation n’est pas aussi réjouissante. Malgré un incroyable réseau de transport, l’air est pollué. La pollution sonore et lumineuse est constante et, du fait de la situation géographique de la ville, le changement climatique est une menace bien réelle.

 

J’habite sur une artère principale et je ressens les effets de la mauvaise qualité de l’air. Il y a une école au coin de la rue et je sais que la mairie en est venue à installer des purificateurs d’air dans les écoles londoniennes. Néanmoins, passer devant une école est un rappel constant de la gravité du problème. Avec toutes ces voitures dans les rues, c’est un double fléau: l’augmentation des gaz à effet de serre dans l’atmosphère et l’effet néfaste sur la santé des habitants de Londres et des personnes qui y travaillent.

 

Le changement climatique est un problème immédiat. Il est effrayant, quel que soit l’endroit du monde où l’on se trouve, mais si on la compare à d’autres mégapoles, Londres et tous ses sites historiques risquent sérieusement de disparaître en raison de la montée des eaux.

 

Une autre chose qui me frappe au sujet de Londres, ce sont les déchets issus de produits à usage unique et du suremballage. On trouve partout des détritus sur le sol. Nous avons des poubelles qui débordent et les services de collecte des ordures n’arrivent pas à suivre.

 

Compte tenu de la géographie de Londres, le changement climatique est une menace bien réelle.”

Moi-même, je n’ai pas d’enfants, mais j’ai un neveu et une nièce. Je suis convaincue qu’ils vivront dans un monde très différent et que leurs priorités pourraient être radicalement différentes.

 

Il y a toutefois eu quelques belles réussites. Des fontaines à eau sont installées pour encourager les gens à abandonner les bouteilles en plastique et à emporter avec eux des bouteilles réutilisables. Les véhicules à très faibles émissions et les péages urbains conçus pour réduire le nombre de voitures très polluantes dans le centre-ville gagnent du terrain. Près de 9500 véhicules en moins entrent chaque jour dans Londres depuis avril 2019, date à laquelle le nouveau péage est entré en vigueur.

 

La Tamise a été nettoyée ces dernières années. Alors qu’elle était considérée comme biologiquement morte, on y observe à présent des dauphins et des hippocampes.

 

Enfin, je dirais que les associations de défense de l’environnement telles qu’Extinction Rebellion constituent des réussites exemplaires ces dernières années, car elles ont mis ce sujet à l’ordre du jour pour chacun de nous.

  

Read how Roche is contributing towards a greener future

Becoming EverGreener

Tags: Climate Change