Des patientes atteintes de cancer du sein ont pu se faire choyer au salon de beauté, tout en partageant leurs expériences.

Massage de la nuque, suggestions de maquillage pour un rendu naturel ou conseils de soins pour la peau… Les raisons de pousser la porte d’un salon de beauté pour consulter des professionnel-le-s sont nombreuses. De façon régulière aussi bien qu’à titre exceptionnel. Pour se préparer à une cérémonie de mariage sans rien laisser au hasard ou pour s’offrir un petit plaisir.

Nous n’accordons pas tous la même importance à l’apparence physique et au bien-être. Mais ces deux aspects occupent souvent une place centrale dans la vie des patientes atteintes de cancer du sein, que ce soit pendant le traitement médicamenteux ou après une intervention chirurgicale.

Rosalinda Macchia et Alexandra Schmid, de Roche Pharma Suisse, ont organisé une action très particulière en octobre, le mois de sensibilisation au cancer du sein à l’échelle mondiale. En octobre 2018, des patientes atteintes de cancer du sein ont été gracieusement invitées à se faire choyer au salon Pure Urban Retreat, situé Bäumleingasse, à Bâle.

Beauty_Day_news3_image1

Alors qu’elles recherchaient un partenaire pour cette action, les deux collaboratrices ont été accueillies à bras ouverts par Teresa da Graça: «Ma mère a un cancer du sein, je sais ce que c’est. J’ai adoré l’idée. Etant donné que nous proposons déjà des conditions spéciales au personnel de Roche depuis onze ans, il était tout naturel que nous participions et offrions une journée de soins gratuite à toutes ces femmes.»

Restait à savoir comment informer les principales intéressées. Rosalinda s’est donc adressée au Centre de sénologie de l’hôpital universitaire, qui a adhéré au projet et s’est proposé de relayer l’information auprès des patientes. Les responsables étaient tellement emballés qu’ils ont proposé d’envoyer sur place Andrea Imgraben, infirmière spécialisée en sénologie, afin d’échanger en toute décontraction, hors les murs de l’hôpital. Pour sa part, la Ligue contre le cancer des deux Bâle a trouvé l’idée tellement intéressante qu’elle a décidé de se joindre au projet.

Nombreuses femmes ont répondu présentes et se sont abandonnées pendent une jounée aux mains expertes du Pure Urban Retreat à Bale, dans une atmosphère très détendue. Chaque femme a sa propre histoire, mais toutes ont semblé apprécier les soins corporels : «C’était de la détente à l’état pur!»; «Quelle joie indescriptible!»; «C’est génial d’avoir pu rencontrer d’autres personnes concernées et d’avoir découvert d’autres offres!»; «Faire l’objet d’une telle attention compte énormément pour moi!».

Le Dr Christian Kurzeder, responsable du Centre de sénologie à l’hôpital universitaire de Bâle, a pu juger de ses propres yeux l’effet bénéfique de cette action pour ses patientes: «Offrir une journée bien-être et beauté à ces femmes, que la maladie a souvent blessées dans leur féminité, est un formidable cadeau.»

Vous trouverez des informations complémentaires pour les patient-e-s et leurs proches sous Focus la personne.

Tags: Histoires de Roche