Le succès d’une entreprise dans une économie mondiale passe par le respect de normes éthiques strictes et la mise en place de pratiques commerciales durables. A travers leur chaîne logistique, les entreprises comme Roche sont en mesure d’agir favorablement sur les droits de l’Homme et l’environnement.

Nous sommes convaincus que l’intégrité constitue le fondement d’une activité durable et fructueuse. Les collaboratrices et collaborateurs sont tenus de faire preuve d’intégrité et d’agir en conformité avec nos normes et directives. De même, nos normes d’intégrité s’appliquent à tous nos partenaires d'affaires, mandataires et fournisseurs dans le monde entier. Très attachés à la viabilité économique, nous attendons de nos fournisseurs qu’ils contribuent à la promotion du développement social et économique à l’échelon local.

«Notre vision du développement durable couvre les aspects économiques, sociaux et environnementaux», explique Kelley Hinds, Head of Sustainability, Roche Global Procurement. Son équipe est chargée de s’assurer de la conformité de quelque 60 000 fournisseurs du monde entier dans les domaines des droits de l’Homme, des droits du travail, de l’environnement, de la santé et de la sécurité. «L’économie est un puissant levier que nous utilisons pour changer les choses et améliorer la situation.»

Bild_Text_1_sustainable-farming

La promotion du développement durable auprès des fournisseurs s’accompagne parfois de défis surprenants pour Kelley Hinds et son équipe: «Jamais je n’aurais imaginé que des vaches m’occuperaient autant l’esprit», explique-t-elle. Dans le cadre de son engagement en faveur de la durabilité écologique, Roche entend réduire les émissions de gaz à effet de serre chez les fournisseurs, quelle qu’en soit la source. Et les bovins font partie de l’équation. Roche se procure de grandes quantités de plasma bovin (sang de bovins) prélevé sur des vaches laitières. Or il apparaît qu’en éructant, les vaches émettent du méthane, un gaz contribuant fortement à l’effet de serre. En creusant la question, Roche a constaté que l’ajout d’une algue marine dans le fourrage permettait de réduire la production de méthane de 60%, tout en augmentant la production de lait. «Il est donc possible de réduire fortement les gaz à effet de serre. Roche a la possibilité de collaborer avec nos fournisseurs et collègues pour trouver une solution», affirme Kelley Hinds.

Les fournisseurs, des partenaires à part entière

Roche préconise expressément le respect des principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’Homme, principes que nous mettons en œuvre dans le monde entier par l’intermédiaire de nos filiales et de nos fournisseurs. Dans le cadre de la Pharmaceutical Supply Chain Initiative (PSCI), Roche a joué un rôle clé dans l’élaboration d’un processus applicable à l’ensemble du secteur en vue d’améliorer l’identification et la prévention des violations des droits de l’Homme ou des normes environnementales chez les fournisseurs.

Nous considérons nos fournisseurs et prestataires comme des partenaires. C’est pourquoi nous allons au-delà du concept traditionnel qui consiste à mettre en œuvre nos principes en matière de développement durable au moyen d’audits. Nous entendons collaborer avec nos fournisseurs pour les aider à progresser. L’objectif est de créer un climat de confiance et une valeur ajoutée, contrairement aux audits classiques qui sont souvent considérés comme des outils de surveillance.

Et Kelley Hinds d’expliquer: «Nous proposons aux entreprises un programme complet, de la vision aux normes, en faveur du développement durable. Nous voulons nous assurer que les gens sont traités avec dignité, dans le respect de leurs droits, et luttons activement contre les inégalités. Nous entendons protéger les droits du travail, mais aussi promouvoir la diversité et l’inclusion dans tous les pays où nous nous approvisionnons.»

Nous favorisons également la diversité et l’inclusion dans nos propres rangs, par exemple sur notre site de Rotkreuz, où des personnes porteuses d’un handicap travaillent à la production de capteurs de gaz sanguins depuis le printemps 2019. Ces personnes sont employées par la fondation Brändi, une organisation à but non lucratif qui s’engage en faveur de l’inclusion professionnelle, sociale et culturelle. Et nous prévoyons la mise en place d’une collaboration régulière et durable avec cette fondation. Les collaborateurs de ce partenaire inclusif bénéficient d’une possibilité de développement au-delà de leur poste de travail protégé et sont intégrés au sein d’une équipe. Dans le même temps, les différentes perspectives proposées au sein de l’équipe de Roche augmentent la créativité tout en permettant l’apport d’idées neuves dans le processus de travail.

Protéger les droits de l’Homme et du travail

Roche réalise des audits de routine chez les sous-traitants, où l’accent est mis sur les violations des droits de l’Homme comme la traite et les abus, ou le travail des enfants. Nous examinons également les droits du travail, c’est-à-dire la manière dont les gens sont traités au travail. Une partie du processus réside dans la réalisation d’audits sociaux. Nous bénéficions du soutien de tiers qualifiés qui créent un climat de confiance avec les collaboratrices et les collaborateurs de l’entreprise concernée. Ils utilisent pour ce faire des techniques d’entretien efficaces pour déceler les signes de mauvais traitements éventuels.

Le transport par camion est un secteur fréquemment touché par les infractions au droit du travail, et le nombre élevé de sous-traitants rend les contrôles difficiles. Certains chauffeurs se voient en effet imposer des conditions potentiellement dangereuses. L’un de nos grands fournisseurs logistiques nous a permis de réaliser un audit auprès d’un de ses sous-traitants. L’objectif était d’interroger des collaborateurs de l’entreprise de camionnage sans la présence de la direction. Et le résultat s’est révélé positif, puisqu’aucune violation des droits de l’Homme n’a été constatée. Forts du succès de ce projet pilote, nous avons l’intention de réaliser d’autres audits de ce type auprès d’autres chauffeurs. Les résultats seront utilisés pour soutenir une pétition soumise aux autorités par différentes entreprises afin d’aménager des aires de repos sûres pour les chauffeurs dans des zones où ils sont exposés aux enlèvements et aux vols.

L’aménagement de Shared Service Centers permet, lui aussi, de soutenir les droits des travailleurs tout en encourageant l’économie locale. Les tâches informatiques sont généralement délocalisées dans des régions du monde très éloignées qui sont difficiles à surveiller. Roche est l’une des rares grandes entreprises qui n’a pas confié la totalité de son parc informatique à un grand prestataire en Inde. Deux de nos sites informatiques majeurs se trouvent encore à San Francisco et à Bâle. Nous avons aménagé des Shared Service Centers internes dans des villes comme Kuala Lumpur, Budapest et San Jose. Leur gestion relève de collaboratrices et collaborateurs de Roche ou de petits partenaires locaux. De cette manière, nous sommes mieux à même de protéger les droits de l’Homme tout en garantissant la promotion des talents au niveau local.

Nous collaborons avec nos fournisseurs afin qu’ils respectent les normes que nous exigeons. Si, malgré nos tentatives, un fournisseur n’est toujours pas en mesure de remplir les exigences minimales de Roche, notre collaboration est alors remise en question. Cela peut aller jusqu’à la résiliation de notre relation d’affaires.

Et Kelley Hinds de conclure: «Dans la plupart des cas, les fournisseurs veulent collaborer avec Roche pour s’améliorer sur le plan du développement durable. Ils doivent alors s’engager à respecter nos principes en la matière. En adoptant cette approche, Roche a la possibilité de changer le monde via l’achat de biens et de services.»

Tags: Histoires de Roche