Depuis avril 2018, dix colonies d’abeilles mellifères ont élu domicile sur le site Roche de Kaiseraugst.

Des lézards se prélassent au soleil, des hirondelles virevoltent dans les airs et, occasionnellement, on peut apercevoir un lièvre bondir à l’horizon: bienvenue sur le site Roche de Kaiseraugst. La politique de construction en harmonie avec la nature en fait presque un paradis pour les animaux. Cette approche implique que:

  • les jardiniers n’utilisent pas de pesticides;
  • des plantes indigènes sont cultivées;
  • la clôture du site est surélevée d’au moins dix centimètres par rapport au sol, afin de permettre aux petits animaux de traverser le site Roche sans la moindre difficulté.

Depuis avril 2018, la politique de construction du site de Kaiseraugst est également propice au bien-être d’une autre espèce animale: l’abeille mellifère.

Petite taille, grande contribution

«Les chefs de Kaiseraugst ont demandé l’aménagement d’un jardin aromatique afin de disposer d’herbes fraîches pour cuisiner, explique Pascal Eicher, jardinier chez Roche Bâle/Kaiseraugst et apiculteur amateur. Le rendement élevé des herbes et des légumes étant conditionné par la pollinisation des abeilles, nous avons eu l’idée d’aménager un rucher à Kaiseraugst, en plus du jardin aromatique.»

Parallèlement à la production de miel, les abeilles exercent une grande influence sur l’écosystème, ce qui apporte une contribution supplémentaire au développement durable du site de par sa proximité avec la nature.

Feu vert pour les abeilles

Préalablement à l’introduction d’abeilles mellifères à Kaiseraugst, il fallait toutefois clarifier quelques questions:

La diversité végétale environnante est-elle suffisante? Oui. Le site accueille notamment de la bourrache, de la lavande, du chardon bleu et du mélilot jaune.

Quel est le meilleur emplacement pour les ruches? De préférence à des endroits peu fréquentés par les collaborateurs.

Certaines plantes fleurissent-elles également à l’automne, afin que les abeilles puissent collecter suffisamment de pollen pour l’hiver? Oui, le sainfoin cultivé, le thym ou la véronique fleurissent jusqu’à la fin de l’automne sur le site.

Une fois ces clarifications effectuées, plus rien ne s’opposait à la venue des abeilles à Kaiseraugst. Un apiculteur externe a donc amené dix ruches sur place, et continue de s’en occuper. Sa mission consiste notamment à maintenir la varroase sous contrôle, à s’assurer que les abeilles ont suffisamment de nourriture pour l’hiver et à récolter le miel.


Pour en savoir plus sur le développement durable chez Roche, visitez: https://www.roche.com/sustainability.htm

Tags: Histoires de Roche