A l’Innovation Lab de Kaiseraugst, on met des idées en pratique.

Les grandes entreprises s’appuient sur le succès des laboratoires d’innovation, ou Innovation Labs, qui sont des espaces dédiés au lancement et à la mise en pratique de nouvelles idées. Elles cherchent ainsi à faire entrer l’esprit de la Silicon Valley et des start-up dans leurs structures qui, en raison de leurs dimensions, sont plutôt statiques.

La valeur ajoutée que peuvent apporter ces laboratoires d’innovation n’a pas non plus échappé à Roche. Aujourd’hui, plusieurs de ses sites en sont équipés, grâce au travail des différents services informatiques régionaux. Parmi ses principaux laboratoires, citons notamment ceux de Kaiseraugst, de San Francisco et de Varsovie.

Pas de place pour les structures prédéfinies

Quand on entre dans le laboratoire de Kaiseraugst, on remarque tout de suite qu’il ne s’agit pas d’une salle de réunion ordinaire: des cubes colorés remplacent les chaises habituelles, et des murs numériques, un beamer et des tables hautes invitent à collaborer autrement. De toute évidence, les structures et les processus prédéfinis n’ont pas leur place ici.

L’objectif du laboratoire est d’une part, de stimuler l’échange entre l’informatique et les autres fonctions, et d’autre part, d’encourager la collaboration au sein des différents services informatiques.

Le laboratoire d’innovation n’est ni un musée, ni un espace destiné à présenter de super gadgets informatiques, mais un lieu où l’informatique travaille de concert avec d’autres services pour trouver des solutions à de véritables problèmes.
Alain Bindels, Director Innovation Lab et Basel Innovation Group Lead, Roche Bâle/Kaiseraugst

Le laboratoire de Kaiseraugst permet désormais de pratiquer le prototypage rapide, c’est-à-dire le développement en direct et la mise à l’épreuve simultanée d’un prototype tel qu’une application, par exemple.

Le mot agilité est sur toutes les lèvres en ce moment, et nombreux sont ceux qui se demandent ce que cela signifie exactement. Pour moi, le prototypage rapide est un exemple de travail agile.
Alain Bindels, Director Innovation Lab et Basel Innovation Group Lead, Roche Bâle/Kaiseraugst

Une partie d’un tout plus grand

Alain Bindels trouve également important que le laboratoire ne soit pas une entité isolée, mais qu’il s’inscrive dans le cadre du Swiss Innovation Hub for Precision Medicine «Day One» de la région de la Suisse du Nord-Ouest.

Ce hub est une initiative d’experts en soins de santé du secteur des sciences de la vie et de la recherche, du canton de Bâle-Ville et de BaselArea.swiss. L’objectif de «Day One» est de renforcer la collaboration entre les disciplines et les parties prenantes du secteur de la santé afin que Bâle conserve sa position de leader. Le laboratoire de Kaiseraugst a toute sa place dans cette démarche.

Explorer de nouvelles voies grâce aux laboratoires d’innovation

La numérisation du secteur de la santé pose aussi de nouveaux défis à Roche. Dans ce cadre, notre organisation informatique revêt une importance stratégique cruciale. Nous développons et mettons en œuvre des technologies d’avenir qui nous aident à consolider notre position de leader et à offrir à nos patients les meilleurs traitements qui soient.
Alan Hippe, Chief Financial et Information Officer, Roche

Le service informatique assume un rôle particulièrement important dans le domaine de la médecine personnalisée:

La mise en œuvre de technologies spécifiques nous permet de procéder de manière plus ciblée dans la recherche et le développement, mais aussi d’offrir des approches optimisées dans le domaine diagnostique. Pour rester en pointe en informatique, nous devons tester de nouvelles technologies et rester ouverts aux nouvelles façons de faire. Nos laboratoires d’innovation soutiennent cette nouvelle approche consistant à donner vie à des idées novatrices et à les faire avancer en dehors des structures habituelles.
Alan Hippe, Chief Financial et Information Officer, Roche

Tags: Histoires de Roche